astrophoto-astrophotographie

Astrophoto

Passion

Mise en place matériel


Il s'agit d'avoir sur place tout le matériel (j’ai une check-list) et ensuite de procéder à l'installation. Je commence par poser le trépied et la monture en veillant à ce qu'elle repose sur un sol le plus stable possible.


Je l'oriente au mieux vers le nord avec une boussole et également je règle les pieds pour que l'embase soit la plus horizontale possible (ces 2 points sont facilitant pour trouver l'étoile polaire dans le viseur polaire).


J'installe alors l'ensemble du matériel dans l'ordre suivant : lunette ou télescope en respectant mes repères pour avoir l'équilibrage ad hoc (je procède pour chacune de mes configurations à des test d'équilibrage et je note les repères correspondants), viseur point rouge, résistance chauffante s'il y a des risques de buée, appareil photo (en veillant à respecter l'orientation déterminée lors de la préparation), tous les câbles de connexions ( alimentation, raquette, autoguidage, connexion PC ).

Mise en station et Alignement


La mise en station est classique: Avec le viseur Polaire que j'utilise, j'ai à le régler en fonction de la date et l'heure TU. compte-tenu des précautions d'installation, je dois retrouver facilement l'étoile polaire et être à même de régler la monture pour positionner l'étoile polaire dans les repères du viseur polaire ( le viseur polaire de la Vixen Sphinx tient compte de l'année )


Avant de commencer l'alignement, je connecte l'appareil photo au PC, et j'utilise un logiciel "al reticle" qui superpose des réticules la fenêtre liveview déportée sur le PC ( Logiciel EOS utility ). Je suis alors la procédure d'alignement standard.


Compte-tenu de ma préparation, je sais déjà quelle seront mes étoiles pour l'alignement et notamment le coté (Est ou Ouest) par lequel commencer. Je veille à bien centrer les étoiles de l’alignement et je n’hésite pas à rajouter 2 à 4 étoiles en plus de l’alignement minimum sur 2 étoiles. Au fur et à mesure les corrections à apporter doivent être minimum, je sais alors que le centrage de l’astre à photographier sera correct.

Pointage de l’astre


A ce stade, le déplacement par goto devrait permettre de me centrer sur l’objet tel que prévu lors de ma préparation.


Je procède en 2 temps :


-1- Goto sur l’astre et vérification des coordonnées données par ma raquette de pilotage de la monture.


-2- Déplacement vers les coordonnées ( RA , DEC ) choisies. L aplupart du temps aucune vérification n’est visible avec le liveview, sauf si une étoile brillante est attendue dans le champ du capteur.

Mise au point


Soit lors de la fin de la procédure d’alignement, soit avec une étoile supplémentaire, je fais la mise au point sur une étoile proche de ‘astre à photographier.


J’utilise soit un masque de bathinow. Le principe repose sur le fait de décomposer l’image d’une étoile en trois faisceaux et de les faire coïncider comme le montre l’image ci-dessous à l’aide de la molette de mise au point du Télescope.


Comme pour la procédure d’alignement, je vérifie tout cela sur le liveview de l’appareil photo déporté sur le PC.

Lancement autoguidage


Normalement, si ma préparation est correcte, et si les étapes précédentes se sont bien réalisées, la procédure de recherche d’une étoile guide doit être fructueuse. ( La tolérance aux écarts de centrage est plus faible quand la focale est élevée, c'est-à-dire dans mon cas avec le télescope, notamment avec la focale sans réducteur ).


Je lance alors la calibration de l’autoguidage. Le système d’autoguidage envoie des ordres de mouvements dans les 2 directions et se calibre pour être capable au vu des écarts constatés ensuite d’envoyer des ordres de corrections à la monture.


Astrophoto